Les moyens de communication avec les soignants : comment faciliter la communication ?

06/24/2016 - 2 minutes read

EXPLORATIONS ET PROPOSITIONS

Paroles de patients:

“(À propos des médecins généralistes) Ils ne sont pas disponibles pour les patients. Leurs horaires ne sont pas adaptées par rapport à ceux des oncologues qui travaillent plus tard. D’ailleurs la plupart du temps, quand on appelle hors horaires d’ouverture on renvoie soit vers le 15 soit vers l’oncologue.”

 

“Il y a un gros manque de coordination. Les médecins de ville ne sont pas assez disponible, et inversement. Il y a eu une proposition pour que les médecins généralistes aient des honoraires pour la surveillance de la chimio, projet qui est tombé à l’eau par manque d’intérêt et pour non accord avec les médecins.”

 

“La coordination, la communication, c’est la clé.”

 

D’après la plupart des entretiens que nous avons menés, une grande majorité de patients souhaite être inclus dans des programmes de suivi à distance de leurs pathologies. Les possibilités sont les suivantes: communiquer par mail entre spécialistes et généralistes ; communiquer par SMS entre patients et infirmières libérales, etc.

Néanmoins, il est nécessaire de garder à l’esprit que toutes les données de santé qui transitent doivent être “sécurisées” ce qui est très complexe voire impossible. On peut ici repenser aux paroles d’un patient mentionnant le refus de l’hôpital d’envoyer par mail des informations médicales le concernant au pharmacien et au médecin traitant.

L’accord d’un patient concernant la communication des données médicales le concernant est il suffisant pour garantir cette sécurisation de la circulation de l’information ?

La question reste ouverte et elle cristallise un bon nombre de débats qui concernent aujourd’hui le renouvellement des pratiques médicales et hospitalières…

Tags: , , , , , , ,