GLOSSAIRE

Retrouvez sur cette page une définition des termes médicaux et techniques que nous utilisons au sein du carnet d'idées, sur ce site web et dans les différents articles qu'il contient.

ATELIER DE CO-CONCEPTION (DESIGN PARTICIPATIF)

L’atelier de co-conception est l’un des outils du design participatif (participatory design en anglais). Dans notre cas, il permet de faire participer activement les patient·e·s, les aidant·e·s et les soignant·e·s dans les différentes phases de conception du projet : de l’analyse aux évaluations. Cette relation permet de tirer parti de l’expertise et des besoins de tous les acteurs du projet et des compétences des designers afin d’adapter les solutions proposées aux usages réels. Ces ateliers permettent aux patient·e·s, aux aidant·e·s et aux soignant·e·s d’exprimer des remarques, connaissances et attentes qu’ils/elles n’exprimeraient pas de manière spontanée.


BOTTOM-UP (APPROCHE)

Une approche dite bottom-up, en français de bas en haut ou ascendante, caractérise le principe général de fonctionnement d’une démarche projet et du design participatif. Elle consiste en une suite de processus qui apportent chacun une partie fondamentale de l’édifice qu’elle cherche à produire, à partir d’éléments de base. Cette approche s’oppose au top-down (du haut vers le bas - descendante). atelier de co-conception regroupe des designers et des compétences complémentaires (psychologues, ergonomes, sociologues, etc.) en fonction du thème de travail.


DÉMOCRATIE EN SANTÉ / SANITAIRE

La démocratie en santé (ou démocratie sanitaire) est une démarche qui vise à associer l’ensemble des acteur·trice·s du système de santé dans l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique de santé, dans un esprit de dialogue et de concertation. Faire vivre la démocratie sanitaire nécessite d’intervenir à tous les niveaux pour : développer la concertation et le débat public, améliorer la participation des acteurs de santé et promouvoir les droits individuels et collectifs des usagers.


DESIGN D'INNOVATION SOCIALE

L’innovation sociale par le design concerne tout ce que des designers peuvent faire pour activer, soutenir et orienter les processus de changement social. L’innovation sociale se distingue de l’innovation technologique, économique, culturelle par le fait de placer au centre de ses préoccupations l’individu, ses besoins et ses aspirations et de s’appuyer sur la croissance et le partage. Elle englobe toutes les transformations observables dans les manières de vivre, d’habiter, de travailler et d’appartenir à différentes communautés de valeurs. Elle concerne aussi les changements organisationnels dans les relations entre les politiques publiques et les citoyens et engendre des coopérations renouvelées en incluant et en mettant en lien les parties prenantes dans le processus de changement sociétal.


DESIGN PARTICIPATIF

Dans le cadre d’un processus de design participatif, le choix est posé dès le début du projet d’intégrer les propositions des différent·e·s utilisateur·trice·s potentiel·le·s qui seront issues dudit projet. Il s’agit d’une méthodologie de travail qui tente d’établir un dialogue entre les concepteur·trice·s et les usagers des services, conçu comme un projet « co-construit ».

Background Image

ÉCOSYSTÈME DE SANTÉ

L’écosystème de santé ou écosystème sanitaire correspond à un système formé par un environnement sociopolitique, économique et culturel, par l’ensemble des acteurs qui l’occupent et par les dynamiques de projets qu’ils ont en commun.


ENCAPACITATION / EMPOWERMENT

L’encapacitation (empowerment en anglais) désigne le processus par lequel un individu et/ou un groupe acquiert les moyens de renforcer sa capacité d’action lui permettant d’accéder au pouvoir individuel et collectif. Cette notion articule deux dimensions, celle du pouvoir, qui constitue la racine du mot, et celle du processus d’apprentissage pour y accéder.


ENTRETIEN EXPLORATOIRE

L’entretien exploratoire est utilisé lors de phases d’enquêtes. Il contient une possibilité permanente de déplacement du questionnement et permet un processus de vérification continu et de reformulation d’hypothèses tout au long d’une recherche. En cela, il s’oppose radicalement au questionnaire. Il est normal dans ce type d’entretien que l’essentiel soit exprimé sans référence à des questions directes. Ainsi, la forme précise de telle ou telle question ne joue pas un rôle fondamental lors de l’analyse ; et l’on peut au fur et à mesure que l’enquête progresse, s’intéresser à des questions nouvelles, voire déplacer le centre d’attention, sans pour autant mettre en danger la cohérence de l’enquête.


PARCOURS DE SOINS

Par le terme « parcours de soins » nous faisons référence aux différentes étapes que doivent suivre les personnes malades dans le traitement des pathologies qui les concernent (à l’hôpital, chez eux, dans des structures autres que les hôpitaux, etc.).


POLITIQUES SANITAIRES

Les politiques sanitaires (ou politiques de santé) comprennent l’ensemble des choix stratégiques des pouvoirs publics et privés pour améliorer l’état de santé des populations dont ils ont la responsabilité. Ces politiques cherchent à déterminer les aires et champs d’intervention, à préciser les objectifs à atteindre, à faire des choix judicieux en matière de priorités, ainsi qu’à programmer les moyens qui seront engagés à ce niveau de responsabilité collective.

Background Image

PRISE EN SOINS

Le terme de « prise en soins » correspond à l’action de prodiguer des soins à une personne présentant des symptômes dus à une maladie ou un accident. Il est similaire au terme de « prise en charge », mais substitue l’idée « prendre en charge » l’autre à celle de « prendre soin » de lui/elle dans une démarche de soin, d’attention, de responsabilité, de prévenance et d’entraide (éthique du care).


PROCESSUS ITÉRATIF

Un processus de travail est dit itératif lorsqu’il se décompose en différentes étapes : 1/ L’expression de besoin : l’acteur concerné explique ce qu’il veut obtenir ou améliorer ;

2/ La spécification : la traduction en langage technique des besoins fournis en entrée. C’est la réponse aux questions « qu’est-ce qu’on fait ? » et « comment va-t-on le faire ? » ;

3/ Le développement : il s’agit de la réalisation concrète de ce qui a été défini ;

4/ La validation : l’ensemble des tests qui permettent de s’assurer que le développement effectué correspond bien à ce qui était attendu ;

5/ L’évaluation : étape qui sert à effectuer un retour sur les écueils rencontrés et les aspects abandonnés pendant les étapes précédentes ;

6/ Le déploiement : les livrables qui ont été validés sont déployés pour que les acteurs concernés y aient accès.


SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES

Les Sciences Humaines et Sociales regroupent de nombreuses disciplines scientifiques qui cherchent à expliquer des phénomènes dont les explications ne relèvent pas de la biophysique, mais plutôt des influences, des faits sociaux ou de l’environnement sur les actions, comportements et attitudes humaines. Ses domaines de recherche sont nombreux, allant de la géographie à la psychologie sociale, en passant par la linguistique, les sciences de l’information et de la communication, l’histoire, l’anthropologie ou la sociologie.


VIRAGE AMBULATOIRE

Le virage ambulatoire, aussi appelé « déshospitalisation », est l’un des principaux éléments de la transformation récente du système de santé en France ; il consiste principalement à écourter, voire à éviter les séjours en milieu hospitalier en proposant davantage de services au plus près des milieux de vie, en maison de santé ou à domicile.


VOUS NE TROUVEZ PAS ?

Consultez le lexique établi par l'Agence Régionale de Santé en 2016 en cliquant ici.